Sélectionner une page

Au fil du temps - la vie du domaine

.

 

 

Mon engagement pour la réduction de l’empreinte Carbone

Mon engagement pour la réduction de l’empreinte Carbone

Comment concilier mon activité agricole avec mon engagement pour le climat et le respect du vivant ?

Dans le but de réduire l’impact des passages répétés du tracteur, j’ai ajusté, au fur et à mesure des années, la combinaison d’un outil avec un autre.

En un seul passage je réalise deux opérations diminuant ainsi drastiquement la consommation d’énergie fossile.
A l’avant du tracteur, l’écimeuse raccourcit les rameaux pour une meilleure aération de la végétation des pieds de vigne, tandis qu’à l’arrière le rolofaca couche les herbes hautes, de la folle-avoine, pour former un paillage naturel qui protège efficacement le sol.
Diriger le tracteur dans ces conditions est très délicat, d’autant que le relief naturel de mes vignes rend cette opération périlleuse. Il faut du doigté, de la précision, une grande concentration pendant les manœuvres et une parfaite maitrise des réactions de l’engin.

Cet engagement est un savant équilibre entre la théorie et la pratique qui a pour impact direct la réduction de l’empreinte carbone chez Terres Falmet.

Le fruit d’une longue réflexion en parfaite cohérence avec mes convictions.

 

ecimage vignes languedoc
rognage de la vigne
comment on écime la vigne
tracteur rognage vigne languedoc
comment on rogne la vigne
vignes hve
Hommage

Hommage

Aujourd’hui parlons du cœur de la machine, sans quoi rien ne fonctionne : l’humain.
Ainsi, je souhaite rendre hommage à ceux qui travaillent dans les coulisses du Domaine, ces anonymes, ces invisibles sans lesquels rien ne serait possible.
Rendre hommage à Halina, mon bras droit au vignoble : sans son travail acharné par tous les temps, pas de raisins à récolter, pas de vin, pas de bouteilles à déguster.
Elle aurait pu retourner précipitamment dans son pays d’origine, tandis que le virus se rapprochait dangereusement et que le confinement se profilait, comme la plupart des saisonniers agricoles l’ont fait mettant la pérennité de nombreuses exploitations en péril. 
Mais, fidèle et courageuse, elle n’a pas hésité à demeurer sur le Domaine, loin de sa famille et de ses amis pendant de longs mois, afin d’accomplir sa mission jusqu’au bout et d’assurer la récolte 2020.

Rendre hommage à Saïd qui, en dépit de ses 70 ans bien sonnés, a continué à venir nous épauler en piochant des journées entières les herbes qui poussent autour des ceps.

Rendre hommage enfin à ceux qui, en septembre, braveront les préjugés et le danger d’une très longue route pour venir récolter le fruit de notre travail de toute une année.
A Teresa, qui malgré son dos douloureux passera des journées entières, courbée pour cueillir le raisin, à Majka grâce à qui la cave sera menée impeccablement, à Krzysztof qui avec ses doigts d’or nous sortira de tant de pannes, à Janina…
Tous, avec leur courage, leur constance et leur abnégation forment mon équipe fidèle sans laquelle, en dépit de tout mon engagement, les vins TERRES FALMET que vous appréciez tant, n’existeraient pas. 
Regreffage de Carignans Centenaires

Regreffage de Carignans Centenaires

L’incendie de l’été dernier, dont vous vous souvenez sans doute, a ravagé une partie de mon vignoble, touchant différents cépages sur plusieurs parcelles.
Entre autres, de nombreux ceps de Carignan centenaires, patrimoine historique du Domaine, ont péri à cette occasion.
Si la partie aérienne de ces pieds de vignes a été définitivement endommagée par la chaleur extrême, la partie enterrée (dite porte greffe) est encore bien vivante.

Afin de leur redonner vie, nous venons de regreffer ces plants qui, selon le vieil adage, vont pouvoir renaitre de leur cendre.
La technique utilisée est ancestrale, il s’agit de la greffe en fente. Elle a été abandonnée ces dernières décennies au profit du greffage en oméga, une technique industrielle qui s’est rapidement imposée mais dont les défauts sont rédhibitoires quant à la pérennité des vignes.

Grâce au savoir-faire de la famille Pinto et de ses salariés, nous avons pu remettre au goût du jour la vieille technique de la greffe en fente, qualitative et durable.

C’est un travail long, délicat et coûteux que j’ai entrepris pour que la vie reprenne ses droits dans mon vignoble et que sonne l’heure de la renaissance !!

La confusion sexuelle fait partie de la démarche HVE Haute Valeur Environnementale

La confusion sexuelle fait partie de la démarche HVE Haute Valeur Environnementale

Nous avons commencé à disposer des diffuseurs de phéromones sous la forme de liens que l’on accroche aux pieds de vigne. Pour rappel, cette pratique dite de « confusion sexuelle » est l’alternative naturelle à l’utilisation d’insecticides pour le contrôle de la population du vers de la grappe. Ce vers provoque des ravages terribles en perforant les baies de raisins, lesquelles en se vidant de leur substance sont livrées à l’invasion de la pourriture grise et à celle de la piqure acétique.
Ce qui entraine une destruction partielle ou complète de la récolte.

Est il nécessaire de rappeler que chacun des gestes choisis chez TERRES FALMET s’nscrivent parfaitement dans la démarche d’une exploitation certifiée HVE Haute Valeur Environnementale. Ils sont le fruit d’une réflexion de fond et non d’un réflexe de facilité comme le recours systématique à des produits chimiques le plus souvent évitables.

Les raisons de la taille tardive du Carignan

Les raisons de la taille tardive du Carignan

En ce début Avril, nous mettons la touche finale à un long et méticuleux travail commencé en Novembre avec la taille des dernières parcelles de Carignan.
Ce cépage est en effet particulièrement sensible à l’oïdium.
En privilègiant une taille tardive, nous repoussons l’apparition de ce champignon, ce qui nous permet d’éviter plusieurs traitements. Or c’est bien connu, le meilleur des traitements, le plus écologique, c’est bien celui que l’on ne fait pas !

Le choix du bouchon est primordial

Le choix du bouchon est primordial

Aujourd’hui parlons bouchons.
Sans doute n’avez vous jamais prêté attention à ceux qui bouchent mes bouteilles puisqu’ils ont le « bon goût « de se faire oublier.
Ce petit objet peut pourtant à lui seul et en un instant, gâcher des mois, voire des années de notre travail et vous priver d’une dégustation tant convoitée. 

C’est pourquoi le dernier soin apporté par le vigneron est de choisir le « bon » bouchon parmi l’offre complexe du marché.
Mon choix s’est porté sur le plus fiable de tous, le seul à garantir zéro « goût de bouchon » grâce notamment à un procédé unique et breveté de purification du liège, le bouchon Diam.
Ce bouchon assure également l’homogénéité d’une bouteille à l’autre, la maîtrise de la perméabilité, l’absence de couleuse et de remontée capillaire.
Bref, tout ce que l’on peut espérer d’un bon bouchon…

Ce choix crucial a pour but de vous garantir un vin sans défaut et vous permettre de savourer, avec un plaisir total et en toute confiance, les vins de TERRES FALMET.

 
A votre santé !
Dans mon vignoble, pas de confinement pour les moutons !

Dans mon vignoble, pas de confinement pour les moutons !

En cette période très particulière de morosité ambiante, restons positifs et même inventifs. Depuis quelques temps un troupeau de moutons pâture dans mon vignoble.
L’hiver doux et humide a favorisé la pousse d’herbes tendres à souhait dont ils se régalent, maitrisant ainsi naturellement ce couvert végétal qui pourrait devenir rapidement trop envahissant.
Quoi de mieux que ce travail naturel effectué par ces paisibles animaux et ce, sans produits chimiques ou engins agricoles émetteurs de carbone !
Sans parler de l’amendement organique, naturel lui aussi, qui va améliorer la qualité des sols.
Le troupeau a très vite pris ses marques en parcourant tout le vignoble, se jouant de la pente et du terrain escarpé.
Notre complicité avec ces moutons dans le vignoble nous engage encore un peu plus dans le respect de notre écosystème.
Il y a donc de la vie chez Terres Falmet, malgré les consignes de confinement général et ce en toute légalité.

Et surtout prenez bien soin de vous !

Nouvelles étiquettes avec le label HVE

2 journées de travail assez intense sont nécessaire pour la mise en bouteille d’une partie du millésime 2019.

La nouveauté c’est le label HVE qui apparait sur les étiquettes. HVE niveau 3 c’est à dire Haute Valeur Environnementale pour le domaine. C’est une certification destinée à adopter une démarche globale de développement durable et de respect de l’environnement en viticulture. Je respecte les bonnes pratiques environnementales qui aide à la protection de la nature.
Mais ça vous le saviez déjà.

2019 un millésime marquant

2019 un millésime marquant

Octobre tire déjà à sa fin.
Le millésime 2019 sera forcément l’un des plus marquant après le ravage du feu sur une partie de mes vignes.
Certes, on pourrait dire que la Nature renait de ses cendres à en voir quelques repousses sur les ceps brûlés mais ils faut bien se rendre compte que le bilan matériel est lourd.
Une partie des vignes sera de toutes façons à replanter et il faudra du temps pour retrouver une garrigue protectrice autour du vignoble.
Au-delà de l’aspect matériel, c’est bien le moral qui est atteint et mon environnement qui a en partie changé.

Malgré tout, les vendanges viennent de se terminer et la récolte est très belle. Il y aura certainement un peu moins de quantité mais la qualité est là. J’espère vous faire déguster ce millésime 2019 dans les prochains mois.

Le Vignoble des TERRES FALMET en feu

Le Vignoble des TERRES FALMET en feu

Chers clients, chers amis, La semaine passée mon vignoble a été cerné par un gigantesque incendie qui a demandé plus de 24 heures et l’intervention de moyens humains et matériels considérables pour être circonscrit. Ce feu, déclenché accidentellement par un voisin à quelques centaines de mètres, a frappé très durement le Domaine TERRES FALMET, détruisant une partie de l’écrin de garrigue entourant mes vignes, une partie du vignoble lui-même, deux bâtiments de l’exploitation ainsi que tout le matériel et les véhicules qui y étaient entreposés. Le brasier a tout emporté sur son passage, frappant au hasard, ne laissant que des cendres à certains endroits et épargnant complètement d’autres. Les chais et le stock de vin, situés en cœur de village, n’ont fort heureusement subi aucun dégât ainsi que les tracteurs que j’avais, préventivement et systématiquement comme chaque été, extrait du hangar où ils étaient habituellement garés. Les conséquences sur la vendange à venir ne sont pas encore estimables à ce stade. Je m’attèle depuis à parer au plus pressé, notamment reconstituer le matériel de vendange disparu. Néanmoins, cet incendie va avoir des conséquences relativement lourdes sur le Domaine puisqu’il va falloir racheter tous les outils brûlés, repenser et reconstruire les bâtiments détruits, en d’autre lieux sans doute… En dépit de ces circonstances éprouvantes, nous allons faire tout notre possible pour maintenir la qualité des vins du Domaine et répondre, au mieux comme d’habitude, à vos commandes. Ci-dessous les quelques photos de cette triste journée. Très cordialement, Yves FALMET Tel: 00 33 06 20 90 60 84

Sur Facebook