La Réserve naturelle

 

 

 

 

Création de ma réserve naturelle

Dès mon installation, j’ai pris la décision de faire de ce vignoble d’un seul tenant, un territoire où des mesures de protection sont appliquées afin de préserver ce milieu naturel présentant à mes yeux un intérêt majeur sur le plan biologique et esthétique.

Par chance, mes vignes étaient en grande partie closes par une garrigue impénétrable, des reliefs infranchissables, des corniches et de profonds ravins et le vignoble s’est ainsi complètement transformé en une véritable Réserve Naturelle.

insecte agro ecologie
nid oiseau
vignes plantier

Une réserve naturelle pour réconcilier agriculture et écologie.

Ce territoire est devenu un espace de vie plus sauvage, s’enrichissant d’une grande diversité de faune et de flore. Toutes ces mesures que j’ai entreprises il y a 25 ans, font aujourd’hui partie du mouvement de fond désigné sous le terme générique d’agroécologie.

Pour vous donner quelques exemples d’actions concrètes, ce sont entre autre :

    • la restauration et l’entretien des haies entre les parcelles de vignes,
    • la rénovation des puits et des points d’eau sur le vignoble,
    • la mise en place d’une agriculture de conservation des sols par l’enherbement naturel qui préserve notamment de l’érosion et optimise la rétention d’eau par le sol.
    • l’installation de nichoir pour les oiseaux et les chauves-souris.

L’agriculture vit de son environnement

Ce territoire est désormais un véritable ensemble biologique symbiotique et harmonieux dans lequel les plantes, les insectes, les oiseaux et les mammifères se complètent.

Ainsi est préservée la nature, dont mon vignoble fait partie intégrante, la santé des hommes participant à mon aventure dans ces terres languedociennes et celle des amateurs de mes vins à travers le monde.