Sélectionner une page

UNE VITICULTURE ALTERNATIVE

 

 

** Alain Carbonneau Professeur à Montpellier SupAgro

POURQUOI LE CHOIX D’UNE VITICULTURE ALTERNATIVE ?

Le label Bio est rassurant mais de nombreux articles, basés sur de solides enquêtes *, prouvent qu’il faut avoir un esprit critique très développé vis-à-vis de ce qui répond aujourd’hui à une mode autant qu’à une conviction.

Les vins de Terres Falmet n’ont pas ce label car mon exigence va au-delà des critères permettant de l’obtenir.

Mon travail à la vigne est basé sur une réflexion quotidienne alimentée par une observation du climat, des plantes et tous les détails qui me permettent d’établir le « diagnostic » nécessaire à la nature de mes interventions. Ma démarche est pragmatique, responsable et surtout anticipative.

Une vigne en bonne santé a moins de risque de tomber malade, c’est une évidence « humaine ». Mais quand l’agression est là, il faut intervenir surtout face à certaines maladies devenues endémiques que nos ancêtres connaissent bien (oïdium, mildiou …). Le choix du traitement se fera donc sans œillères ni règles dogmatiques mais avec beaucoup de bon sens en privilégiant des produits les moins intrusifs possibles sans perdre en efficacité. Cette démarche est parfaitement expliquée dans l’article du Professeur Carbonneau **

C’est d’ailleurs grâce à ce choix attentif que les analyses pratiquées depuis des années sur le domaine révèlent une absence totale de pesticides dans mes vins.

Travailler la vigne c’est être responsable d’un environnement où la priorité est le respect de la vie. Toute forme de vie, qu’elle soit végétale ou animale. C’est à travers la recherche de ce Graal que Terres Falmet a obtenu la certification Haute Valeur Environnementale.

*60 Millions de consommateurs Mai 2012 n°471

>> Téléchargez le pdf