Sélectionner une page

Le Vigneron Yves Falmet

 

 

Yves FALMET est originaire d’une famille de paysan établie à Rouvres les Vignes, un petit village viticole de Champagne.

C’est là, dès son enfance, qu’il apprend à travailler dans les vignes de ses parents situées sur de « vrais » coteaux, bien raides, d’où sans doute, son attrait pour ce type de vignoble aux pentes extrêmes.

C’est aussi de cette vie dans une campagne reculée que lui vient son engagement pour l’écologique et pour le respect du monde animal.

 

Après le bac, il part pour Montpellier afin d’y suivre des études scientifiques, découvrant ainsi le Languedoc.
Ces études lui permettent de perfectionner ses connaissances de la Terre et du vivant : biologie animale, végétale et moléculaire, chimie minérale et organique, géologie… autant d’enseignements passionnants et concrets avec, pour aboutissement, une Maîtrise en biochimie, puis un an de recherche à l’INRA.

S’étant également pris de passion pour la région et ses vins, une fois son cursus dans le domaine des sciences achevé, il entreprit une nouvelle formation à l’issue de laquelle il est devenu œnologue.

Les années suivantes furent consacrées à compléter ses connaissances dans le domaine du vin et de la vinification, en travaillant dans les caves de différentes régions de France ainsi que dans celles d’autres pays, tel que les USA, l’Australie, la Nouvelle Zélande…

Ces expériences l’ont finalement ramené en Languedoc, avec l’idée de créer son propre Domaine et d’y produire ses vins, sous le nom de Terres Falmet.

Dès ses débuts de vigneron, Yves a fait le choix dans son vignoble d’un mode de culture écologique rationnel.
Il s’est donc détourné des principales formes de viticulture actuelles :
– la viticulture « conventionnelle », asservie aux firmes phytosanitaires et bien trop polluante
– la viticulture « bio », qui se veut certes moins polluantes mais qui, pour vraiment l’être, mériterait de dépasser certains clivages et d’être repensée selon une approche plus rationnelle.

D’où ce choix pour une viticulture alternative, écologique mais cartésienne.
Réflexion, pragmatisme et ouverture d’esprit en sont les fondements.
Tous les paramètres de la culture de la vigne sont pris en compte, dans leurs complexités et en cherchant à y apporter les réponses les plus positives d’un point de vue environnemental, sans tomber dans le manichéisme et les contradictions de notre époque.