Sélectionner une page

Les travaux que nous effectuons entre Mai et Août, dit « travaux en vert » sont d’une extrême importance quant à la récolte à venir.

Ce sont des travaux longs, pénibles et couteux, car nécessitant une main d’œuvre qualifiée et très endurante. Ce travail consiste à éliminer les pousses inutiles ou surnuméraires (épamprage, ébourgeonnage) dans les vignes en gobelet et à canaliser celles nécessaires (palissage) dans les parcelles conduites sur fil.
La végétation restante qui porte les raisins, se trouve ainsi plus aérée. C’est donc une protection indirecte par rapport aux maladies auxquelles la vigne est exposée, dites maladies cryptogamiques, ce qui permet de réduire drastiquement les traitements contre ces maladies, voir de les supprimer certaines années.
Cette manière de faire, appelée prophylaxie, est donc la manière la plus écologique qui soit de faire face à la pression sanitaire dans le vignoble.
De même que la meilleure manière de recycler est de ne pas acheter de produit sous emballages, le plus écologique des traitements est celui que l’on évite.
Les travaux en verts y contribuent sensiblement.

Ils ont également un impact important sur la qualité des raisins car leur maturation est favorisée de par une meilleure exposition et un environnement plus aéré.

Enfin, ils facilitent le travail de l’hiver suivant car il y a alors beaucoup moins de sarments à tailler (les milliers de pousses éliminées).
Et par voie de conséquence, le nombre de plaies de taille s’en trouvent diminuer d’autant, ce qui là encore est une très bonne pratique prophylactique, puisque l’on réduit l’exposition de la vigne à d’autres maladies, dite maladie du bois, qui lui sont fatales.